Le ministre Jeholet, et le gouvernement wallon dans son ensemble, ne pourront rester sourds au message qui leur a été adressé ce lundi par les 10.000 manifestants qui ont défilé dans les rues de Namur.  Un front commun syndical pour dire non à la réforme des APE telle qu’elle est proposée par le ministre de l’emploi.  Non à la menace qu’elle fait planer sur 5000 travailleurs qui risquent de perdre leur emploi. 

Publiée par Joël Renard sur Lundi 25 juin 2018